Home >> Quel est le mode d’emploi d’une écharpe de portage ?

Quel est le mode d’emploi d’une écharpe de portage ?

mercredi, novembre 15th, 2017 | admin | bébé

Dédiée aux jeunes parents, l’écharpe de portage se décline en plusieurs formes selon le nouage. Les plateformes e-commerce fournissent un assortiment de modèles convenant à toutes les recherches et aux morphologies. L’achat repose sur la qualité du tissu, la couture et la praticité en termes d’utilisation. Sur ce point, chaque produit expose des spécificités techniques uniques d’où l’importance de connaître quelques astuces dans le domaine.

Les principaux nouages disponibles

L’écharpe de portage présente de nombreuses variantes selon la méthode utilisée lors des nouages. On dénombre une dizaine de nœuds en tenant compte de la longueur, des contraintes physiques et des envies. La priorité indique le confort et le maintien en optimisant l’équilibre et les mouvements de l’enfant. La liste se compose notamment des :

  • Écharpes en hamac : sur le ventre, le côté ou le dos, ce genre de nouage concerne surtout les écharpes tissées. Il faut un tissu d’une longueur de 2, 50 et 3, 50 m ou plus à condition de nouer les pans. Les nœuds sont asymétriques avec la possibilité de positionner le bébé à la verticale ou en position d’allaitement. Donc, son utilisation commence dès la naissance en établissant un premier contact sur une durée suffisante.
  • Nouages en kangourou : comme son nom l’indique, le principe ressemble fortement à celui de l’animal. Avec cet échantillon, les mamans peuvent allaiter sans tenir compte du regard d’autrui. Afin de finaliser le travail, le textile doit mesurer au moins 3 à 4 m en valorisant le gabarit du porteur.  
  • Nouages croisés : la réalisation nécessite une écharpe tissée ou tricotée pourvue d’une longueur assez large. Il existe la double croisée dont l’avantage s’avère être le maintien du nœud lorsqu’on veut enlever le bébé de la poche. On l’enveloppe sous les fesses, sur le ventre, sur le dos ou en adoptant le procédé classique.

Les différentes façons d’utiliser une écharpe de portage

Papa, maman et la nounou bénéficient d’une multitude de perspectives en termes d’écharpe de portage. Elle se décline en plusieurs nœuds convenant à chaque physionomie en passant de la naissance à l’âge de 3 ans. Voici des idées de nouages que l’on peut facilement exécuter sans problème :

  • Le portage en berceau : chez les nourrissons, la majorité des porteurs choisissent la position berceau. Il suffit d’abaisser la bande de tissu extérieure sur le bras en terminant avec le coude. Ensuite, la déplier tout le long et une fois bébé installé, on rehausse cette bande au niveau de l’épaule en obtenant un aspect façon hamac.
  • Le portage croisé : les spécialistes conseillent cette position, de préférence, de la naissance à 12 mois. Le porteur sélectionne le moyen simple ou enveloppé avec le double croisé en poche extérieure.
  • Le portage en écharpe : on entame par l’ourlet supérieur en enroulant le tissu autour de la taille. Ensuite, on croise les pans en les ramenant vers les épaules sans oublier de concevoir une poche consacrée au bébé. Après un positionnement réglementé, il faut ajuster l’ensemble en accomplissant le nouage sous les fesses et les jambes du nourrisson.  

Les conseils de sécurité

Pareillement aux autres accessoires en puériculture, l’écharpe de portage sollicite certaines précautions en vue d’éviter les risques pour le bébé. Dans tous les cas, son utilisation reste fortement recommandée à condition de combiner confort et praticité. D’emblée, mieux vaut maîtriser les méthodes de nouages notamment le serrage. Les parents accèdent à un éventail de formules en faisant appel à des professionnels, en visionnant des tutoriels ou en suivant une formation dans les ateliers. L’achat d’une écharpe de portage s’accompagne toujours d’une notice expliquant les gestes à adopter. Ce mode d’emploi représente une aide complémentaire et renseigne les consommateurs à propos du produit en question. On y retrouve des consignes intéressantes et préventives suivant la renommée de la marque.

La première préoccupation consiste à porter attention à la position du bébé en favorisant une installation confortable adaptée à sa taille et son poids. Cela s’applique obligatoirement lors des tâches quotidiennes et autres activités. En cas de déplacements, le choix se tourne dorénavant sur les écharpes respirantes pouvant dégager le visage, le nez et la bouche de l’enfant. Un tissu épais et trop ou mal serré n’est nullement l’idéal provoquant d’éventuels accidents. En période de canicule, on dénombre des modèles adaptés permettant de protéger les nourrissons de la chaleur. Le port bébé dure au maximum une vingtaine de minutes, dépasser ce délai, le bébé risque de s’engourdir et de se fatiguer rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *